F

Fenêtre PVC en hiver : Quelle précaution prendre ?

Fenêtre PVC en hiver

Le premier critère qui justifie le choix d’une fenêtre en PVC est sa facilité d’entretien. Incontestablement, une fenêtre en PVC se nettoie en un rien de temps et ne demande pas plus de produits spécifiques comme les fenêtres en bois. Mais à l’heure où tous les matériaux, sauf notamment l’alu, sombrent dans le gel de l’hiver, le PVC n’est pas moins épargné que les autres. Pour rappel, l’alu peut défier le PVC, mais pas son prix et sa légèreté. Bien que la fenêtre en PVC souffre, on connaît une astuce qui marche pour qu’elle soit aussi performante que lors du beau temps.

Fenêtre PVC en hiver : l’obligation d’un réglage

Les propriétaires de nouvelles fenêtres peuvent naturellement s’étonner à entendre que le PVC a deux manières de gérer les saisons. Aussi, il est de taille normale lorsque le temps fait beau notamment en été. Aucun problème ne survient alors, ni dans le confort interne de la pièce, ni une susceptibilité d’apparition de craquelure ou de grincement. La fenêtre PVC comme les chassis en PVC dans les environs de Mons, est aux meilleures de sa performance et accroit même le confort de la pièce en assurant convenablement son rôle de renouvellement de l’air et de gestion de l’humidité ou l’hygrométrie.

Lorsque l’hiver arrive, les fenêtres PVC commencent à rétrécir. La différence de taille est certes au micro ou même au millimètre, cependant c’est une surface assez large pour laisser la chaleur s’échapper. Il en résulte parfois, un peu plus d’effort au chauffage et ainsi plus d’énergie consommée, mais également une perte de chaleur et inconfort de la pièce. C’est le seul petit hic que l’on accuse défectueux chez les fenêtres PVC. Le réglage s’impose alors.

Attention toutefois de ne pas confondre une fenêtre PVC mal posée et une fenêtre PVC qui rétrécit face à l’hiver. Une pose de fenêtre PVC non effectuée correctement conduit naturellement à des conséquences de pertes de chaleur énormes. Les joints défectueux, les isolations mal posées, les simples vitrages peuvent en être les causes. Si votre pièce a ainsi du mal à se chauffer bien que le chauffage est fonctionnel, un petit rendez-vous chez un pro est recommandé.

Fenêtre PVC en hiver : le réglage de la pression entre l’ouvrant et le dormant

Il est important de préciser qu’un tel rétrécissement n’est pas seulement le cas d’une fenêtre le PVC, le bois y a également droit. Il s’agit d’une pression manquante ou débordante entre l’ouvrant et le dormant. Ainsi, si le dormant est habitué à la taille normale, il ne supporte pas le rétrécissement et l’élargissement.

À chaque changement de la saison, le propriétaire est ainsi tenu de régler cette pression. Pour les fenêtres PVC à un vantail, une petite rotation de la tête de champignon fera largement office de réglage. Vérifiez également que le vantail ou les battants qui se déplacent par faute du gel qui a bloqué son ouverture récemment, ou la perte de chaleur à cause des joints non étanches.

CategoriesNon classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *